vendredi 7 janvier 2011

photos et divers

Frank-Stockton



jacques henri lartigue


Robert Doisneau

Robert Doisneau, 1944



Doisneau : anthropologue du macadam, photographe humaniste et poète universel grâce auquel nous pouvons visualiser le quotidien enchanté ou en demi-teintes que nos aïeux nous racontaient. La nostalgie Doisneau est celle qui nous fait nous pencher sur cette bonne vieille France d'après-guerre et oublier qu'elle fut rance, mesquine, sordide et en somme bien franchouillarde. Sous l'oeil du père Doisneau tout trouve grâce à nos yeux, tout se met à sourire et à larmoyer, la douce France se déploie entre Prévert, Trénet et René Clair.













giacometti
Robert Doisneau, Square du Vert-Galant, photographie,1950.
robert doisneau
les enfants de la Place Herbert, 1957
doisneau café noir et blanc



Dimanche matin à Arceuil (Robert Doisneau, 1945


doisneau robert pipi-pigeon
1964

L’Accordéoniste, rue Mouffetard, Paris

le ruban


Nationale 98, près de Saint-Maxime, vers 1959

_
Rue-Marcellin-Berthelot--Choisy-le-Roi--1945









doisneau
 Jean Dubuffet dans son atelier, circa 1951 


Fernand Leger
 atelier







Paris, septembre 1961, avenue de l’Opéra “en sortant de l’école.

porte de Vanves

Les gamins de Belleville L’escalier de la rue Vilin.

1945




Un enchantement simple - Robert Doisneau








le marché aux timbres


Foire du Trône, Paris, 1950


 
 
Robert Doisneau, Three Girls in the Park, 1971